Petites et grandes histoires d’Auderghem

VLAN  mercredi 18 décembre 2019 Vlan

AUDERGHEM | Qui veut en savoir plus sur l’histoire d’Auderghem se doit de posséder le nouvel ouvrage ‘Auderghem au passé composé’. A offrir ou s’offrir en cette période de fête.

Saviez-vous que le Rouge-Cloître a failli accueillir un parc zoologique au début du XXe siècle ? Avez-vous eu connaissance des deux châteaux Idiers ? Ou encore, comment était la première maison communale d’Auderghem qui abritait alors une école de filles et une école de garçons ? L’ouvrage ‘Auderghem au passé composé’ évoque, chapitre par chapitre, les grandes et les petites histoires de cette commune qui n’a acquis son autonomie qu’en 1863 (jusqu’alors, c’était un hameau de Watermael dont elle dépendait tant du point de vue religieux que civil). Les auteurs Nadine de Vos (qui est la maman de l’échevine de la Culture Sophie de Vos) et Louis Schreyers se sont amusés (et c’est le verbe) à traiter d’une quarantaine de sujets. Tantôt tristes avec Auderghem sous l’occupation, tantôt cocasse avec le chien ‘Jules du Moulin’ (cinq fois champion du monde) de Monsieur Tedesco (dont la rue actuelle s’appelait d’ailleurs, à l’époque, rue du Chien savant) ou encore insolites avec les anciennes barrières à péage (qui se trouvaient notamment sur les chaussées de Wavre, de Boitsfort et l’actuelle avenue des Volontaires).

Cartes et photos anciennes

L’ouvrage parle aussi de la vie économique, des commerces et des transports en commun d’antan et d’aujourd’hui. Sans oublier l’autoroute E411, le viaduc Herrmann-Debroux et le carrefour Léonard. Cerise sur le gâteau, le volumineux ouvrage compte de très nombreuses photos et cartes postales anciennes, ainsi que des plans et cartes (dont l’une d’Auderghem en 1910, en double page, avec le tracé des nouvelles avenues à créer sur Auderghem). A déguster, le chapitre consacré à la maison mauresque, qui se trouve sur la place Félix Govaert, et dont on voit les transformations au gré de photos d’hier et d’aujourd’hui. Une place qui abritait, préalablement, la gare d’Auderghem. Et tout, dans l’ouvrage, n’est que recherches et anecdotes qui étonneront et feront sourire plus d’un.

Un ouvrage qu’on peut notamment trouver dans tous les Club, chez Interpresse (rue Edouard Henrard 2), à la librairie Saint-Julien et chez UOPC.

Incontournable pour qui souhaite en savoir plus sur sa commune et raconter son histoire à autrui.

Julien SEMNINCKX

Louis Schreyers et Nadine de Vos, Auderghem au passé composé, [aparté], 178 pages.

Combien ? 28,5 euros

cercle.histoire.auderghem@gmail.com

Vlan

Commerces à découvrir