Fairebel, la marque avec des valeurs, fête ses 10 ans

VLAN  mardi 22 octobre 2019 Vlan

LIBRAMONT | La coopérative laitière Faircoop fête ses 10 ans. Pour l’occasion, elle avait rassemblé la presse ce samedi au Libramont Exhibition & Congress, pour évoquer les 10 années passées et les perspectives futures.

Ce samedi matin, le président de la Faircoop, Erwin Schöpges a pris la parole à Libramont, dans le cadre du 10e anniversaire de cette coopérative laitière. Faircoop est à l’origine du lait Fairebel, une marque qui défend les intérêts des producteurs en leur garantissant une rémunération équitable.

Mais au-delà d’intérêts particuliers et de questions pécuniaires, cette marque véhicule de véritables valeurs, comme le rappelle Erwin Schöpges. «On a tendance à ne pas en tenir compte quand on boit du lait, quand on mange de la viande, que c’est de la nourriture. Derrière cette nourriture, il y a des personnes, des familles, des animaux, une histoire. Pour produire un litre de lait, il faut avoir une vache, qu’il faut nourrir, il faut construire un bâtiment. Il faut transmettre la ferme aux enfants dans le meilleur état possible. Ça veut dire que derrière un litre de lait, il y a beaucoup plus qu’un prix, beaucoup plus que de l’argent et cela, on l’oublie souvent dans la vie actuelle, qu’on mène à toute vitesse. Les valeurs, on les oublie aujourd’hui», glisse le président de la Faircoop.

Toutes sortes de produits laitiers

Fairebel est une marque qui a séduit un certain public et qui continue son expansion. En plus de proposer du lait en briques, la coopérative propose toutes sortes de produits laitiers tels que du fromage, des crèmes glacées ou encore du beurre. Fairebel, c’est aussi un combat mené par les producteurs, qui ne souhaitent désormais plus être spectateurs du marché actuel. «C’est ça la force aussi, on fait un combat politique, on va le continuer, mais à côté de cela on a quelque chose à proposer. Il est fini le temps où on va uniquement manifester. On a vraiment développé quelque chose d’équitable. C’est très important pour nous, paysans, qu’on arrive à faire passer ce message. Pour faire passer ce message, on a besoin des citoyens, des consommateurs qui nous soutiennent. Parfois, on se sent un peu lâché par les décideurs politiques, qui vont vers une autre vision, vers un ultra-libéralisme.»

Unir les agriculteurs

Ce qui fait la force de cette coopérative, c’est de rassembler plusieurs centaines d’agriculteurs partout en Belgique pour proposer des produits équitables. Il y a aussi une forte volonté d’unir le monde agricole. «Avec Fairbel, on veut sauvegarder les exploitations familiales, des structures qui ont été créées pendant plusieurs générations. Il y a une très grande solidarité entre nous. Aujourd’hui, il y a plus ou moins 500 agriculteurs dans la coopérative, qui viennent de tout le pays. Nous voulons vraiment unir les agriculteurs en Belgique, mais on est aussi allé beaucoup plus loin avec un projet européen.»

Au-delà des frontières de l’Europe, ce projet de produits laitiers équitables a même gagné l’Afrique. «L’équitable, cela veut dire être équitable pour tout le monde. C’est pour ça que le projet s’est aussi développé en Afrique, avec Faoirefaso, au Burkina Faso. Plusieurs autres pays vont également se lancer, notamment le Niger. Cette nouvelle vision, on essaie de la faire voyager à travers le monde, qu’on arrête de faire du dumping, qu’on arrête de détruire les structures paysannes.»

Beaucoup de perspectives

Enfin, pour Erwin Schöpges, ce fut aussi l’occasion ce samedi de faire le point sur ces 10 années passées et sur l’avenir de la marque. «Avec Fairebel, on a prouvé qu’on faisait du très bon travail, qu’on est sérieux et honnêtes, qu’on peut nous faire confiance. Sinon, après 10 ans, on n’existerait plus. On a un avenir, on a des idées et beaucoup de perspectives pour le futur, mais on va continuer de défendre notre métier, notre philosophie, car personne d’autre ne le fera pour nous. Nous, paysans, nous sommes responsables de notre avenir.»

Vlan

Commerces à découvrir