Sortir l’Histoire dans la rue

VLAN  mardi 8 octobre 2019 Vlan

STAMBRUGES | Le Cercle d’Histoire de Stambruges a vu le jour sous l’impulsion du passionné Thierry Normand. Ce charmant village cache des trésors insoupçonnés…

Ancien commerçant dans le village, Thierry Normand voue une véritable passion historique à son village de Stambruges. Lorsqu’on pénètre dans l’ancien bâtiment de la gare, les traces historiques envahissent le regard. «C’est ici que j’entasse les traces du passé», sourit notre historien. «Ce hangar a été réaménagé avec des objets, des photos, des plaques de rues, un ancien balcon de théâtre et encore mille trouvailles que j’ai accumulés au fil des années. Et, c’est dans ce même lieu que le Cercle d’Histoire se réunit.»

De l’époque napoléonienne, et même un peu avant, à la seconde guerre mondiale, Stambruges a connu moult péripéties. «Tout garder dans une bibliothèque ou sur un ordinateur, c’est bien joli. Avec le Cercle d’Histoire, nous voulons mettre notre Histoire dans la rue, la rendre accessible. Si telle rue porte ce nom, il y a une raison et nous devons l’expliquer. Cela passe par de nombreuses heures de recherche, de collecte de documents, de démarches administratives. Aujourd’hui, nous sommes huit dans le Cercle. Nous espérons que d’autres passionnés nous rejoindrons. Douze sera un bon chiffre!»

De l’origine de Campenaire à la libération de 1945, tout s’explique. «Il y a une logique historique, économique et sociale qui relie les événements entre eux. Nous en avons eu la preuve dernièrement avec le George Day et cette venue du roi d’Angleterre dans nos rues fin 1918.»

Un travail de mémoire qui se poursuit année après année. Prochaine étape, la libération de 1945 avec une fête des 75 ans. «Elle est prévue les 8 et 9 mai 2020. Il s’agit du projet Résistance. À travers une exposition, des films, une pièce de théâtre, nous allons commémorer nos résistants, dont Bernard Hecquet. Soldat en 1914, combattant en 1940, résistant par la suite et fusillé quelques années plus tard. Nous ne pouvons pas laisser ce personnage, comme d’autres, dans l’oubli.»

Et Thierry Normand, on pourrait l’écouter pendant des heures. Un véritable livre ouvert…

Massimo Di Emidio

Vlan

Commerces à découvrir