Ils ont fait la fête sous le château

VLAN  mardi 17 septembre 2019 Vlan

BEAURAING | La fête médiévale a lieu une fois tous les deux ans sur les terres beaurinoises. L’édition 2019 a été un franc succès.

Faire une fête médiévale au pied d’un château est une idée qui ne manque pas de sens. En agissant de la sorte, on plonge d’emblée les visiteurs dans l’époque voulue grâce au décor. Cette manière de procéder est celle des organisateurs de la fête médiévale beaurinoise. Pour cette édition 2019, ceux-ci ont opté pour un événement qui ne passe pas inaperçu. Afin de donner beaucoup de matière à se mettre sous la dent, les porteurs du projet avaient invité beaucoup de compagnies. Cela n’a pas échappé aux yeux des habitués: la fête médiévale a pris de l’ampleur. Le domaine du castel Sainte-Marie a véritablement accueilli beaucoup de figurants et de passionnés de l’époque médiévale. Du côté des spectateurs, on a répondu à l’invitation. Une belle fréquentation a été enregistrée les deux jours. «Le samedi, ce sont plus les gens de l’extérieur qui ont poussé les grilles du parc. Le dimanche, c’était un peu le jour des Beaurinois.» indique une responsable. Sans lever le voile sur le nombre de visiteurs, on indique que l’édition 2019 a été d’un bon cru.

Parmi les différents rendez-vous, quel est celui qui a eu le plus la cote? Sans aucune hésitation, on peut répondre: les tournois de chevaliers. Cette année, pour que le public puisse suivre les joutes au plus près, une installation avait été réalisée au plus près de la piste des combats. Le public était ainsi invité à s’asseoir parmi les nobles habillés en habit d’époque.

Autre élément qui a également eu la cote: les concerts. Cette année, le public a intégré que cet élément faisait intégralement partie de la fête.

Le Moyen Âge est une période qui intéresse tant les grands que les petits. Pour ces derniers, un programme particulier avait été mis sur pied.

Lors de cette édition, des Beaurinois ont réellement mis la main à la pâte. Des locaux qui ont l’époque des Vikings dans la peau étaient de la partie. Les membres de la confrérie étaient également sur le pont. S’ils ont une toge, ces derniers n’ont pas d’épée à la hanche. Pourtant, ils défendent avec vaillance les produits de terroir et le folklore local. Des sportifs de la région beaurinoise ont également apporté leur touche. Pratiquant le ju-jitsu, ceux-ci ont réalisé différentes démonstrations.

T.I.

Vlan

Commerces à découvrir