Le Docteur David Bouillon continue son combat

VLAN  mardi 9 juillet 2019 Vlan

MONS |

Dans l’espoir de toujours un peu plus venir en aide aux personnes dans le besoin, le Docteur David Bouillon continue son combat. Aujourd’hui, c’est de la personne âgée dont il est question. Après avoir créé les ambulances sociales et une pharmacie solidaire, c’est un numéro d’appel d’urgence totalement gratuit qui a été lancé par le médecin montois. Un Centre d’Accueil vient également de voir le jour à Ghlin.

Le 0800-12-505, voici le numéro d’appel d’urgence gratuit lancé il y a un peu plus d’an par le Docteur David Bouillon. «Ce numéro me permet, non seulement, de venir en aide à toute personne en détresse mais aussi de servir de relais quand cela est possible. Il faut savoir que nous travaillons jour et nuit, moi, ma compagne, un infirmier bénévole, un ambulancier et des amis qui viennent nous aider.»

Dès l’instant où le Docteur Bouillon décroche son téléphone, il aiguille son interlocuteur vers les solutions possibles. «J’explique en temps réel à la personne que j’ai en ligne les options qui s’offrent à elle. Néanmoins, s’il n’y a pas de solutions à donner tout de suite, à ce moment-là, j’interviens. Nos partenaires de cœur et nos différentes collaborations, comme par exemple avec le CPAS, nous permettent aujourd’hui d’avancer.»

Aides proposées

C’est dans ce cadre que le Centre d’Accueil situé à Ghlin a vu le jour. Dons de vêtements, dons de colis alimentaires, service de transport et ambulance, service d’aide médical, service gratuit de prise de sang sur place ou à domicile et logements pour personnes âgées en urgence, voilà les aides proposées par le Docteur Bouillon et son équipe. «Grâce à de nombreux dons de la population, nous pouvons distribuer des vêtements gratuitement. Il y a des sacs qui arrivent tous les jours. Nous pouvons compter sur l’aide de nos amis qui trient, plient et rangent les nombreux vêtements». «Les colis alimentaires, c’est tout nouveau. Nous recevons des aliments que nous stockons et distribuons rapidement, grâce à des opérations caddies solidaires (Ndlr: l’équipe a notamment récolté des vivres devant le Lidl de Ghlin le week-end dernier). Ces vivres servent aussi pour nos après-midi solidaires. Nous organisons cela tous les dimanches. On ne veut pas se substituer à toutes les associations qui font déjà de l’alimentation. Par contre, si nous recevons un appel d’une personne âgée qui nous dit qu’elle n’a pas mangé depuis trois jours, alors, nous intervenons.» Le projet des ambulances sociales ayant été développé il y a quelque temps, l’ASBL disposera bientôt de sa propre ambulance. «Dès qu’on aura le véhicule, nous pourrons créer un service d’ambulance ici, toujours en continuant à travailler en collaboration avec les autres acteurs de terrain.»

En plus des lieux de stockage de vêtements et de nourriture, le Centre dispose d’une pharmacie solidaire, d’une salle de consultation, d’une salle de conférence. «Nous disposons aussi de trois logements à l’étage et de deux chambres au rez-de-chaussée. Elles sont adaptées avec des lits médicalisés. La première locataire arrivera le 1er juillet. Bien-sûr, les logements ne seront pas mis à disposition gratuitement, mais le loyer sera calculé au prorata de ce que le patient gagne et des services offerts. Une fois qu’ils sont ici, ils ont à manger, des vêtements, des soins médicaux. Ils seront encadrés et la famille vient quand elle veut».

M.L.

Vlan

Commerces à découvrir