US Day: Ohey se souvient

VLAN  mardi 18 juin 2019 Vlan

OHEY |

Alors que le monde entier a commémoré le débarquement de Normandie, il y a 75 ans, les Oheytois se sont souvenus d’un tragique réveillon de Noël 1944.

B17 en perdition

Nous sommes le 24 décembre 1944. Le gel et le brouillard renforcent encore l’angoisse des Oheytois. Libérés depuis peu du joug Nazi, ils entendent au loin tonner les canons. Les Allemands seraient à Ciney. Hitler a lancé toutes ses dernières forces dans la bagarre et la Bataille des Ardennes fait rage. C’est la terrible offensive Von Rundsted.

A Podington, en Angleterre, le Lieutenant-pilote Joseph B. Mc Connel s’apprête à décoller avec sa forteresse volante B17 et ses 8 membres d’équipage. L’avion fait partie de la plus grande offensive aérienne de tous les temps: 1884 bombardiers lourds (B17 et B24) escortés par 813 chasseurs. L’objectif est de stopper l’élan de l’offensive allemande dans les Ardennes en bombardant tous les sites stratégiques (ponts, gares, carrefours…) ainsi que les aérodromes à l’arrière du front.

L’opération est un succès. Mais l’avion du Lt Mc Connel est touché par la «Flak». Le retour est pénible et au-dessus d’Ohey… Roger Renquet se souvient:

J’ai vu arriver le bombardier qui volait très bas. Le moteur avait des ratés. Des parachutes se sont ouverts dans le ciel et l’avion, après un virage désespéré pour éviter les habitations, s’est écrasé dans une pâture dans un bruit épouvantable, projetant des débris sur plusieurs hectares».

Le crash a fait trois victimes: Le Sgt Harold H. Paske, qui a refusé obstinément de s’éjecter, le Lt Anthony Piekarz dont le parachute s’est mis en torche et le Sgt John F. Booth, accroché par son parachute à la queue de l’avion.

Le Lt Mc Connel a sauté le dernier, tentant de convaincre le Sgt Paske d’en faire autant. Gravement blessé aux jambes, il survivra, fondera une famille et mènera une brillante carrière d’avocat à Atlanta où il décédera en 1993.

Cérémonie

Une trentaine de proches du Lt Mc Connel ont fait le déplacement des Etats-Unis pour se recueillir au Mémorial des aviateurs érigé non loin de l’endroit de l’accident. Ceux-ci ont vécu un intense moment d’émotion en compagnie des Autorités communales et militaires ainsi que des porte-drapeaux. Les jeunes de la famille américaine et des scouts ont déposé des coquelicots, symboles, depuis 1914, des vies perdues à la guerre.

Guy Snouwaert, peintre portraitiste de Haillot, a réalisé le portrait de Joseph B Mc Connel. Celui-ci a été remis à Jo Mc Connel, un des 6 enfants de l’aviateur.

Ph.B.

Vlan

Commerces à découvrir