La Petite Gazette

ARTICLES JOURNAL VLAN  mardi 11 juin 2019 Vlan

RENÉ-HENRY | Vous vous souvenez des processions et des rogations

Vous avez réagi à la publication des dernières Petites Gazettes et cela me permet d’enrichir mon propos. Ainsi, par exemple, Madame Marinette Lambion, de Dolembreux, m’écrit:

«Suite à l’article paru la semaine dernière, je vous fais parvenir la photo d’une procession qui s’est déroulée à Poulseur, à mon avis dans les années 50.

Les communions solennelles avaient lieu le jour de la Pentecôte et la procession, un peu plus tard. Peut-être le dimanche après la Pentecôte, je ne me souviens plus. En tout cas, il faisait souvent très chaud.

De nombreux souvenirs

Je pense que c’est l’endroit que l’on appelait «le cazêr». (N.D.L.R. Si, à la l’origine, ce terme de notre belle langue wallonne désignait une caserne, il sera vite remplacé dans cette acception par le terme «cazèrne» et ne sera plus employé que pour désigner une cité ouvrière: «li cazèr dèl pièrîre»

Je crois reconnaître: Eugène Flagothier, Albert Henrottin, Albert Lambion (mon papa) et Monsieur Magnée, l’instituteur.

La procession représentait un événement pour toute la communauté, les petits comme les grands. Le parcours était différent d’une année à l’autre afin que chaque coin du village soit visité.

Souvent les garçons portaient les drapeaux et les filles portaient des paniers remplis de pétales de fleurs que nous lancions aux abords des «reposoirs».

Je me souviens avoir fait partie d’un groupe d’anges… J’espère éveiller d’autres souvenirs chez vos lecteurs.

Je vous remercie pour vos articles qui rappellent tant de souvenirs d’une époque lointaine mais à la fois si proche.»

Parmi vos diverses réactions aux récents articles évoquant les processions et les Rogations, j’aime à relever les diverses formules et sports que vous m’avez gentiment transmises:

Telles Rogations, telles fenaisons;

Belles rogations, belles moissons.

Ou encore: S’il fait beau aux Rogations, le soleil fait plaisir aux abeilles.

Toujours dans le domaine météorologique, il était affirmé que:

S’il fait beau aux Rogations:

–le premier jour, il fera beau pour les fauchaisons;

–le deuxième jour, il fera beau pour la moisson;

–le troisième jour, il fera beau pour la vendaison.

À cette date de l’année, comme à de nombreuses autres, les amateurs de jardin reçoivent également leur précieux conseil: Haricots semés aux Rogations rendent à foison.

Enfin, j’ai relevé cette citation/sentence pour laquelle j’aurai bien besoin de toute votre sagacité pour en préciser le sens:

Après Pâques et Rogations, fi de prêtres et fi d’oignons.

En effet, si je comprends aisément que d’aucuns pouvaient, après ces manifestations de grande piété populaire, manifester une forme de dédain pour la chose religieuse; j’ai bien du mal à imaginer ce que viennent faire les oignons dans cette affaire… Aidez-moi, s’il vous plaît, à comprendre. D’avance, un grand merci.

Vos courriers à la Petite Gazette sont à adresser à henry-rene@hotmail.com.

R.H.

Vlan

Commerces à découvrir