Dossier librairies BD : Bruxelles et la Wallonie

DOORS MAGAZINE  lundi 25 novembre 2013 R.

Au pays de Moulinsart et des Schtroumpfs, des Editions Dupuis et du Lombard, des Parcours Bédé et des musées entièrement consacrés au 9ème art, les librairies spécialisées en bandes dessinées sont évidemment aussi nombreuses que les boutiques de pralines, les fritkots et autres temples de la bière. Au-delà du cliché belgo-belge, les meilleures enseignes s’avèrent toutefois de véritables cavernes d’Ali Baba pour les connaisseurs, les collectionneurs mais aussi les simples curieux. Sélection bruxelloise et wallonne. En turbotraction, Simone !

Bruxelles (ainsi que Namur, Liège et Louvain-La-Neuve)

SLUMBERLAND

Très officielle librairie du Centre Belge de la Bande Dessinée dès 1989, à l’origine pensée par les éditions Glénat, Slumberland est depuis devenu une puissante et renommée chaîne indépendante, sortie de Bruxelles pour aussi aller proposer ses phylactères du côté de Namur, Liège, Louvain-La-Neuve et même sur le web, via un service de vente en ligne assez couru. Le choix d’albums et de styles, ainsi que de maisons d’éditions représentées, est extrêmement large ; louvoyant entre mangas, comics,  livres pour enfants et production franco-belge, tous issus des grosses boîtes comme des plus indépendantes. Ce qui est surtout renommé chez Slumberland, c’est l’expertise des vendeurs, force de vente exceptionnelle capable de cerner en quelques coups de sonde et références ce qu’attend réellement le client et donc lui conseiller des petites merveilles auxquelles il n’aurait pas forcément pensé en poussant la porte à la recherche d’un « truc un peu noir » ou d’un « bon machin rigolo ».

 

FORBIDDEN ZONE

Début des années 80, Forbidden Zone parie sur le comic book plutôt que sur la production de Marcinelle, préférant Batman et Hulk au Scrameustache et à Gaston Lagaffe. Le public bruxellois n’est pas prêt, le succès n’est pas au rendez-vous et voilà les gérants obligés de rentabiliser leur commerce avec des choix plus communs, lisez français et belges. Au fil des ans, il se fait que le monde tombe aux mains des geeks et que ceux qui ont vu Star Wars étant gamins continuent d’acheter des figurines à 30, 35 et même 40 ans. Milieu des années 90, Forbidden Zone fait donc davantage figure de pionnier ayant vu et choisi juste et devient un acteur local décisif d’une pop-culture désormais dominante. Depuis, on y trouve toujours des albums Dupuis et Dargaud mais surtout des statuettes, des figurines, des comics et mangas rares et autres éléments de décoration des chambres de très grands garçons.

 

BRÜSEL

Design, pointue, d’un premier abord limite prétentieuse, Brüsel n’a pourtant rien d’une Cité Obscure. Les poids lourds du secteur y côtoient des bouquins édités par des maisons indépendantes, voire franchement marginales. Comics et mangas ont également droit de cité, ainsi que pas mal de produits dérivés. Les vendeurs sont ultra-compétents et les nouveautés sont présentées par des petits bristols  résumant souvent de façon très pertinente de quoi est fait le bouquin. Se montent aussi à l’étage des expositions régulières et de premier plan. Bref, c’est un incontournable du secteur, très trendy, et depuis quelques mois également présent sous forme de succursale plus orientée « grand public » sur la Place Flagey. 

 

Waterloo

 

LA MAIN BLANCHE

Librairie bien connue de la chaussée de Bruxelles, débordant d’ouvrages et de sérigraphies, La Main Blanche est surtout célébrée depuis déjà de longues années comme étant l’antre DU spécialiste belge du Pixi, ces petites figurines qui font aujourd’hui le bonheur et suscitent aussi la convoitise de pas mal de collectionneurs, parmi les plus acharnés. Celles-ci, anciennes et nouvelles, se vendent sur les lieux ou par correspondance. La Main Blanche est aussi touchée par le Côté Geek de la Force, très branchée Star Wars donc, proposant des figurines et des véhicules mais aussi des statuettes de plomb et de résine qui peuvent aller chercher dans la centaine d’euros par exemplaire certifié et limité. Bref, que l’on soit simplement à la recherche de bédés neuves ou anciennes ou habitué à investir des sommes plus rondelettes dans le 9ème art et le merchandising de collection, on trouvera ici assurément son bonheur.

 

Mons

 

LA LIGNE CLAIRE

C’est le spécialiste montois de la bédé au sens le plus international du terme : production franco-belge, comics américains, mangas mais aussi premier sur la balle dans le Hainaut en ce qui concerne les produits Tintin et Moulinsart, les objets dérivés de jeux vidéo, les figurines, les jeux de société, les jeux de cartes, les jeux de rôles, les occasions, les objets décoratifs, etc…200 mètres carrés de pur bonheur pas que geek. 

 

La Louvière

 

BEDEBILE

Dans une région pas réputée pour être très colorée, on trouve quasi à l’ombre de l’Hôtel de Ville de la Cité des Loups 20 années de mangas, de comics, d’albums plus classiques, de bouquins, de figurines de science-fiction  et de matériel de jeux de rôle, en plus de pas mal de littérature. La boutique ne paye à priori pas de mine, vue de l’extérieur, mais quand on aime le 9ème art et la culture pop, on est assuré d’y entrer carrément dans un vortex où s’oublie le temps, le stock étant sélectionné avec beaucoup de soin par un véritable passionné.

 

Charleroi

 

TROPICA BD

A deux pas de la librairie généraliste Molière, la plus grande de Belgique, se trouve Tropica BD qui n’en est pas une émanation mais vaut tout autant le coup d’œil. On y trouve des albums, des albums et encore des albums mais aussi tout ce qui en découle : objets dérivés, sérigraphies, vêtements Tintin… Le magasin a en 30 ans connu diverses incarnations et divers emplacements, petit à petit devenu un véritable géant du secteur, totalement incontournable et toujours géré par de véritables passionnés.

 

 

 

 

R.

Commerces à découvrir