Le Belge mange-t-il mal ?

BLOG  lundi 17 septembre 2018

Une étude menée par le SPF Santé publique a livré des résultats très encourageants, en ce qui concerne les habitudes alimentaires des Belges et leur volonté de faire rimer manger avec santé. En effet, faisant référence à une première étude menée il y a très exactement 10 ans, les résultats montrent que l’écart entre le mode d’alimentation idéal et le mode d’alimentation réel s’est considérablement réduit. Bien sûr, entre « j’voudrais bien » et « J’peux point », un écart demeure mais pour réussir à le réduire à rien ou presque, il peut s’avérer essentiel de savoir quand et pourquoi on passe à table en Belgique.

Petit-déjeuner…

On commence par le petit-déjeuner: 78% de la population belge ne pensent pas un instant à sauter ce repas dont on nous serine depuis toujours qu’il est essentiel à l’équilibre alimentaire. Plus généralement, on remarque que les femmes, les personnes bénéficiant d’un niveau d’éducation élevé et les Flamands donnent beaucoup d’importance au fait d’avoir une alimentation saine. Beaucoup plus d’importance en tout cas, que les ados et les jeunes adultes de 18 à 34 ans qui, dans leur ensemble, n’y accordent que très peu d’attention.

Déjeuner et dîner

Les deux repas suivant font d’avantage encore l’unanimité puisque, que ce soit déjeuner et dîner, nous sommes 93 et 97% à ne manquer pour rien au monde ces occasions de nous restaurer. Cette propension à respecter le rythme de trois repas par jour touche plus les femmes que les hommes, 78% pour elles contre 60% pour eux. On constate que cette régularité va croissante à mesure que l’âge et que le niveau d’éducation augmentent. En revanche, ces tendances ont très peu évolué au cours des 10 dernières années.

Quid des collations ?

On note également qu’un tiers des Belges consomme une collation au moins une fois par jour. La proportion de ceux qui aiment le faire le matin et les autres, qui ne jurent que par le milieu d’après-midi, varie peu et est le plus souvent une question d’âge. Le « 10 Heures » demeurant l’apanage des plus jeunes. Ce qu’on sait moins, c’est que 30% de nos concitoyens aiment prendre une collation en soirée. Une tendance qui se remarque surtout chez les moins jeunes et auprès de ceux qui bénéficient d’un niveau d’éducation peu élevé.

Enfin, on apprend que près de 70% des Belges prennent leur repas à heures fixes et ça, chaque jour de la semaine, qu’il pleuve ou qu’il vente.


Commerces à découvrir